Village de six cents âmes , d'une superficie de six cent trente hectares, bordé sur la partie nord-ouest par la Manche, est à une altitude de cent six mètres au-dessus du niveau de la mer.
     Ses origines remontent à la nuit des temps.
     La présence de l'homme y est assurée au néolithique.
      Les légions de Jules César y ont livré combat dans le vallon d'Antifer au premier siècle de l'ère chrétienne lorsqu'elles ont réalisé la voie romaine Lillebonne-Etretat.
Ces soldats romains ont détruit la forêt d'un végétatif très résistant aux vents du large et aux embruns, l'arbre d'essence de tilleul, et ont introduit sur notre région la fabrication de cordages avec le liber de l'arbre, le faisant ainsi disparaître inexorablement du littoral.
      Il en reste cependant tout un symbole, l'éthymologie donnée comme nom au village.
   
     Guillaume II, duc de Normandie qui deviendra Guillaume Le Conquérant, hérite des terres du Tilleul en 1035. Onfroi du Tilleul, chevalier du Parlement l'accompagne à la conquête de l'Angleterre en 1066. Il résidera au château d'Hastings et se verra confier le commandement de l'armée lors du sacre du Conquérant au trône d'Angleterre à Westminster à Noël 1066.
   
     L'impératrice du Saint Empire , Mathilde , fille de Henri 1er Beauclerc roi d'Angleterre et petite-fille de Guillaume le Conquérant prend possession par héritage des terres du Tilleul dont elle remet une partie ( la reproduction de la charte datant de 1152 est exposée à la mairie du Tilleul) aux religieux de Notre-Dame-du-Voeu de Gruchet-le-Valasse.
   
     Lors de l'annexion de la Normandie au royaume de France, le roi Philippe Auguste, en 1204, charge Robert du Parc, seigneur du Tilleul, du guet de la côte Novum Forum (la Manche) et de la défense du littoral à proximité d'Etretat.
   
     En 1374 Galehaut de Saâne fait édifier au Tilleul, sur le versant d'Etretat, le premier château fort de la région.
   
     A la fin de la guerre de Cent Ans, la seigneurie de Fréfossé entre dans le giron de la famille des De Pelletot. Cette famille étant touchée par la "terra salica" , la seigneurie passera ensuite par filiation aux Puchot de Gerponville, aux Doullé de Gerponville, aix Compoinct du Boulhard et aux Hocquart dont le dernier de cette lignée au Tilleul, le baron Edouard Hocquart, marié à Coralie de Lauriston chambellan de Louis XVIII et de Charles X, devient le second maire du Tilleul en 1814. Le couple Hocquart acquiert en 1824 l'antique château de Valmont, illustre demeure des Estoutteville.
   
     Le village du Tilleul a connu les affres de la révolution de 1789. Son château est occupé par les fameux "Montargis". Son église est envahie et souillée par les révolutionnaires pour y tenir leurs séances et y diriger les évènements politiques sur la région. Elle sera rendue au culte religieux une année après le Concordat.
   
     Le sol du Tilleul a eu le privilège d'être foulé par trois présidents de la République française, Félix Faure en 1895 et 1896, René Coty résidant avec son épouse chez leurs enfants le couple Maurice Georges pendant la Seconde Guerre mondiale au hameau du Parlement, le général de Gaulle le 30 mars 1947 lors de sa venue à La Poterie-Antifer et Bruneval pour commémorer le premier raid aéroporté composé de cent vingt hommes sous les ordres du Major Frost effectué sur le territoire occupé, dans la nuit du 27 au 28 février 1942 afin d'en soustraire le radar allemand fixé sur le haut des falaises et le ramener en Angleterre dans le cadre de l'opération "Biting" dirigée par l'amiral Lord Mountbatten.
   
     Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château de Fréfossé devient une caserne militaire occupée par les Allemands puis, à la Libération , par les troupes alliées.
   
haut de page